MA VILLE

Environnement

24/09/2020
Moustique tigre : ne pas céder au remède pire que le mal

Cela ne vous aura sans doute pas échappé, le moustique-tigre est toujours - et malheureusement de plus en plus - présent sur notre commune comme sur l’ensemble de notre département.

Malgré les nombreux messages de prévention régulièrement diffusés depuis deux ans (éviter notamment toute possibilité d’eau stagnante), l’insecte piqueur continue de proliférer.

Certains de nos concitoyens s’étonnent que la commune ne procède pas à une opération de démoustication comme l’ont fait d’autres communes (dont Ondres ou Soorts-Hossegor en fin d’été).

Il faut savoir que les produits utilisés pour démoustiquer ne sont pas exempts de tout risque pour la biodiversité ou pour la santé. C’est pourquoi ces opérations de démoustication sont pilotées par l’Agence Régionale de Santé, qui ne les prescrit que dans le cas d’un risque sanitaire (détection de cas de Dengue par exemple) et de les pratique que dans un contexte strictement encadré.

A ce jour, bien que le désagrément soit en effet important pour les Tyrossais, aucun risque sanitaire n’a été détecté.

Comme dans tout cas de traitement, les Autorités doivent veiller à ce que le remède ne soit pas pire que le mal. C’est pourquoi aucune opération de ce type n’est envisagée actuellement.

Par ailleurs, comme le précise l’ARS Aquitaine : "Une opération de démoustication tuerait les moustiques qui volent à un instant T, mais le répit ne sera que de quelques jours : de nouveaux moustiques naîtront des larves, à l’abri dans leurs réserves d’eaux stagnantes. Le problème ne peut se régler qu’à la source : supprimer ou vider régulièrement les potentiels lieux de ponte des moustiques !"

C’est pourquoi les mesures de prévention restent le moyen le plus efficace pour limiter leur propagation. Infos complètes sur ces mesures ici