MA VILLE

Bienvenue à Tyrosse

1/07/2020
Patrimoine de la commune : le cinéma

De la mare aux canards...

Le premier cinéma tyrossais trouva place au lieu dit "Guitard" (signifiant la mare aux canards), dans l’ancien garage Barthe devenu plus trad la carrosserie Volontier sur l’Avenue Nationale. La marque rectangle claire de l’ancien écran est encore visible aujourd’hui.

Camille Barthe dirigeait alors le Cinéma Palace. Ouvert à quelques jours de la Première Guerre Mondiale, l’établissement fut aménagé avec 293 places réparties au rez-de-chaussée et en galerie au premier étage. La première séance eut lieu le samedi 25 juillet 1914.

Le projecteur Gaumont utilisé à cette époque est l’un des premiers appareils de cinématographie, daté de 1900. Il est actuellement exposé au Foyer du Cinéma.

Les films étaient bien sûr muets et en noir et blanc, et un piano accompagnait les projections. C’était une attraction sensationnelle à St-Vincent-de-Tyrosse, à laquelle la guerre mit malheureusement rapidement fin : le cinéma ferma ses portes le 28 juillet 1914 et ne les ouvrit à nouveau que deux ans après l’Armistice, en 1920.

... à la Mairie

Un second épisode de l’histoire du cinéma tyrossais débute en 1938 avec l’ouverture, par la commune, du cinéma à la Mairie actuelle, dans un espace agrandi par l’architecte Albert Pomade (la Mairie se réduisait alors à l’actuelle "Halle aux grains", construite en 1851). En 1939, le Conseil Municipal confiait la concession de la salle à M. Hirsh pour un bail de 30 ans. L’épopée cinématographique pouvait ainsi perdurer, avec ses évolutions techniques et dans la programmation.

En 1969, le Ciné Club est créé avec Jean-Pierre Daguerre. Les Tyrossais pouvaient ainsi découvrir des nouveautés cinématographiques ou accéder au patrimoine culturel dans le domaine de l’image.

Dans les années 1980, un ralentissement des activités du cinéma se fait malheureusement sentir. En 1992, l’Office Tyrossais de la Culture instaure alors des séances "Connaissance du Monde" qui permettaient au public de voyager en images.

Le 15 septembre 1997, l’association Cinétyr est créée et le 23 novembre 1999, le cinéma actuel, "Grand Ecran", ouvre ses portes au public avec une séance gratuite du film culte "Le dîner de cons".

Les cinéphiles du Pays Tyrossais bénéficient d’un lieu accueillant : 280 fauteuils confortables, un accès aisé pour les personnes à mobilité réduite, un bel écran, le stéréo Dolby et la climatisation.

Depuis, la salle s’est ouverte à d’autres manifestations culturelles programmées par l’Office Tyrossais de la Culture, puis par Culture&vous : théâtre, musique, spectacles Jeune Public… tandis que Cinétyr se renouvelait sans cesse avec l’invitation de réalisateurs, des soirées débats autour d’un film, les ciné-goûters, des soirées à thème, la participation au Festival Télérama, l’organisation de séances Ciné Ma Différence...

Cinéma High tech !

Enfin, le cinéma entra dans une nouvelle ère avec l’installation en 2011 d’un projecteur numérique et l’entrée dans la 3D avec la projection le mercredi 8 juin 2011 du film "Pirates des Caraïbes, la fontaine de Jouvence".

Texte fourni par l’association Cinétyr.