MA VILLE

Bienvenue à Tyrosse

26/07/2016
Bienvenue à Tyrosse

Historique
Saint-Vincent de Tyrosse joue depuis ses origines un rôle d’escale et de carrefour. Plus qu’un simple lieu de passage, la ville est aujourd’hui un véritable pôle d’attraction. En témoigne sa récente explosion démographique.

Carrefour et pôle d’attraction historique
D’origine ibère ou ligure, Tyrosse fut dès avant Jésus-Christ, comme en témoignent les nombreux tumuli (mottes funéraires), le lieu d’une importante activité pastorale.

Les légions romaines y installèrent un camp de repos, le Moyen-Age y vit défiler les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Son nom (Tirosse à l’époque) apparaît pour la première fois dans un document de l’an 843 qui annonce le mariage du Vicomte Fortaner de Maremne avec Miramonde de Louvignier.

Fleuron de la Viconté de Maremne qui appartint à l’illustre famille d’Albret, Saint-Vincent-de-Tyrosse joua un rôle essentiel dans la lutte qui opposa pendant plusieurs siècles Anglais et Français. Du fait de sa situation de point de rencontre entre la route des "Grandes Landes" venant de Paris et Bordeaux et celle de la route des "Petites Landes" venant de Toulouse, Tartas et Dax, elle eut une importance économique telle que Louis XII y fit ouvrir les premières postes royales en 1511.

Par la suite, les armées royales et impériales qui se portaient au-devant des espagnols purent apprécier sa tradition d’accueil et d’hospitalité.

Au cœur du Pays Tyrossais
Saint-Vincent-de-Tyrosse se situe au cœur du Pays Tyrossais, concept né d’une longue tradition de relations et d’échanges avec les communes voisines. Un Pays dont les communes cultivent un certain art de vivre : la simplicité et le sens de l’accueil.

Au cours de la première moitié du XXe siècle, la ville s’est affirmée comme chef-lieu de canton, en s’appuyant sur son rôle de carrefour des grands axes de communication et des routes secondaires reliant les communes du Marensin à celles de Chalosse et du Pays Basque. Son marché hebdomadaire prend également rapidement une importance croissante au sein du territoire.

Un développement démographique spectaculaire
Le XIXe siècle a été décisif pour le développement de la commune, qui ne comptait en 1836 que 637 habitants. L’ouverture de la ligne ferroviaire Paris-Bayonne en 1854 accroît son rôle économique, d’autant que s’implante également, en 1862, la première usine de chaussures. La vocation de Tyrosse est alors scellée : un centre commercial et industriel au cœur de son territoire.

Au cours des quarante dernières années, la population a plus que doublé (8000 habitants environ aujourd’hui). Plus particulièrement, l’essor démographique des vingt dernières années peut s’expliquer par divers facteurs de dynamisme :

  • Facteurs géographiques
  • Facilité d’accès touristiques et économiques
  • Carrefour intermédiaire entre Dax et le district du BAB (Bayonne-Anglet-Biarritz)
  • Proximité de l’océan et de ses plages
  • Facteurs économiques
  • Permanence des industries, malgré les difficultés récentes de celles du bois et de la chaussure
  • Développement des entreprises commerciales et artisanales
  • Facteurs sociaux
  • Présence d’équipements éducatifs, culturels, sociaux et sportifs
  • Dynamisme de sa population

Saint-Vincent-de-Tyrosse a réussi le pari difficile de préserver ses acquis tout en accompagnant les mutations socio-économiques. C’est probablement cette capacité à marier tradition et modernité, mais aussi à valoriser ses atouts géographiques, qui lui permettront de poursuivre son développement. Un développement raisonné et durable.


Bienvenue à Tyrosse